Dre Sophie Boulianne chiropraticienne
Accueil | Courriel | Carte routière     
         
 
HEURES D'OUVERTURE
Mardi: 8h30 - 15 h
Mercredi: 8h30 - 15 h
Jeudi: 13 h - 20 h

T. 450.444.3028

Tarifs réduits pour enfants, étudiants et personnes âgées

INTERAC, MC, VISA acceptés
SOINS CHIROPRATIQUES
Au sujet du Dre Boulianne, chiropraticienne, D.C.
Examen chiropratique
Soins chiropratiques (Techniques)
Efficacité et durée des soins
Coûts des traitements
LA CHIROPRATIQUE
À qui s'adresse la chiropratique?
Qu'est-ce que la chiropratique?
Qu'est-ce que la kinésiologie appliquée?
La chiropratique au Québec
Recherches scientifiques appuyant la chiropratique
Suggestions de sites web à visiter
TÉMOIGNAGES
Témoignages de patients satisfaits des soins reçus du Dre Sophie Boulianne, chiropraticienne, D.C., M.Sc
 
 
La chiropratique : Pour soulager le syndrome du tunnel carpien
Source: Association des chiropraticiens du Québec
www.chiropratique.com


tunnel carpienSIGNES ET SYMPTÔMES DU SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN (STC)

Le syndrome du tunnel carpien consiste en une irritation et une compression nerveuse au niveau du poignet. Les symptômes les plus communs sont des sensations de douleur, d’engourdissement et/ou de perte de sensibilité à la face palmaire du pouce, de l’index et du majeur. Le côté latéral de l’annulaire peut aussi être impliqué. La personne souffrant du STC peut éprouver une perte de force et de préhension au niveau de la main. Les symptômes se manifestent de façon sporadique et sont plus importants la nuit ou lors d’activités manuelles.

LES CAUSES DU STC

Le poignet est une mécanique complexe constituée des os du carpe (au nombre de 8), de tendons et de ligaments. Le nerf médian rejoint la main en traversant un tunnel ostéofibreux créé par le ligament carpien transverse et les os du carpe. (Fig.1)

Le STC est le résultat d’une compression du nerf médian dans ce canal étroit. Les causes de compressions sont variables. On remarque cependant que les postures de travail inadéquates à l’ordinateur favorisant une extension ou une flexion importante sont souvent responsables du développement des symptômes.

Causes de compression (dysfonctions) :
- Subluxation (mauvais mouvement ou alignement) des os du carpe
- Pression directe par postures prolongées en flexion ou extension
- Effets secondaires de la rétention d’eau, de la grossesse, du diabète et de l’arthrite rhumatoïde
- Fracture mal réparée
- Présence d’un kyste synovial

tunnel carpienCONSÉQUENCES À LONG TERME D’UN STC

Un STC non traité entraînera une augmentation des symptômes locaux. De plus, la douleur peut éventuellement irradier au coude, à l’épaule et au cou, ce qui demande une investigation plus poussée afin de bien cibler la source du problème.

L’APPROCHE CHIROPRATIQUE

Le chiropraticien est habileté à déterminer avec précision le type de problème neuro-musculo-squelettique dont vous souffrez. Les soins chiropratiques viseront à diminuer la pression qui cause l’irritation du nerf médian. Le chiropraticien s’assurera de rétablir la biomécanique des os du poignet, de même que des articulations adjacentes comme le coude, l’épaule et la colonne cervicale. Par ces ajustements, il est possible de prévenir les compressions du nerf médian tout au long de son trajet du cou à la main. Par du travail musculaire et ligamentaire, le docteur en chiropratique favorisera aussi la relaxation des tissus mous du poignet afin de libérer le nerf de la compression créant l’irritation.

PRÉVENIR AU LIEU DE GUÉRIR

L’approche chiropratique insiste sur la prévention de l’apparition des pathologies. Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition du syndrome du tunnel carpien (STC). Il est donc important d’être attentif à ces variables afin de diminuer et contrôler les risques de développer des problèmes biomécaniques associés au STC.

- S’assurer d’avoir une bonne posture et un bureau de travail ergonomique
- Effectuer des exercices d’étirement au travail et lors d’activités physiques
- Éviter les activités répétitives
- Boire beaucoup d’eau et éviter la surconsommation de sel
- Suivre les recommandations de votre docteur en chiropratique.

QUESTIONNAIRE SANTÉ

1- Travaillez-vous à l’ordinateur?
2- Ressentez-vous des engourdissements ou des douleurs au pouce, à l’index, au majeur et à une partie de l’annulaire, le jour ou la nuit?
3- La douleur est-elle plus présente lors d’activités manuelles?
4- Ressentez-vous une perte de force au niveau de la main?
5- Avez-vous de la difficulté à effectuer des tâches manuelles délicates?
6- Ressentez-vous des craquements lorsque vous bougez les poignets?
7- Avez-vous déjà eu une fracture du poignet?
8- Avez-vous déjà fait une chute sur la main?
9- Souffrez-vous de rétention d’eau?
10- Opérez-vous de la machinerie ou de l’équipement causant des vibrations ou des chocs répétitifs?

Si vous avez répondu OUI à une ou plusieurs de ces questions, il est possible que vous souffriez de dysfonctions touchant le système neuro-musculo-squelettique. Pour en avoir le coeur net, consultez un membre de l’Association des chiropraticiens du Québec.

RÉFÉRENCES
Perez de Leon R, Auyong S : Chiropractic manipulative therapy of carpal tunnel syndrome. Journal of Chiropractic Medicine 2002 Spring; 1(2): 75-8.

Russell BS: Carpal tunnel syndrome and the “double crush” hypothesis: a review and implications for chiropractic. Journal of Chiropractic Education 2006 Spring; 20(1): 42.

George JW, Tepe R, Busold D, Keuss S, Prather H, Skaggs CD: The effects of active release techniques on carpal tunnel patients: a pilot study. Journal of Chiropractic Medecine 2006 Winter, 5(4): 119-22.