Logo de la Clinique chiropratique
Accueil | Courriel | Carte routière     
         
 
HEURES D'OUVERTURE
Mardi: 8h30 - 15 h
Mercredi: 8h30 - 15 h
Jeudi: 13 h - 20 h

T. 450.444.3028

Tarifs réduits pour enfants, étudiants et personnes âgées

INTERAC, MC, VISA acceptés
SOINS CHIROPRATIQUES
Au sujet du Dre Boulianne, chiropraticienne, D.C.
Examen chiropratique
Soins chiropratiques (Techniques)
Efficacité et durée des soins
Coûts des traitements
LA CHIROPRATIQUE
À qui s'adresse la chiropratique?
Qu'est-ce que la chiropratique?
Qu'est-ce que la kinésiologie appliquée?
La chiropratique au Québec
Recherches scientifiques appuyant la chiropratique
Suggestions de sites web à visiter
TÉMOIGNAGES
Témoignages de patients satisfaits des soins reçus du Dre Sophie Boulianne, chiropraticienne, D.C., M.Sc
 
 
La chiropratique : Pour prévenir et soulager
la douleur intercostale
Source: Association des chiropraticiens du Québec
www.chiropratique.com

DOULEUR INTERCOSTALE


Douleurs inercostalesDeux types de douleurs sont à distinguer : les douleurs d’origine viscérale, provenant par exemple du coeur, des poumons ou du foie et celles d’origine neuro-musculo-squelettique. Dans le cas des douleurs viscérales, il est important d’agir rapidement. Voici quelques indicateurs de la nécessité de vous présenter aux urgences:

• La douleur irradie dans la gorge, la mâchoire ou le bras gauche
• Il y a présence de difficulté respiratoire, qui n’est pas seulement due à la présence de douleurs au thorax
• Il y a présence de toux et/ou de crachats sanguinolents

Les causes d’origine neuro-musculo-squelettiques sont moins alarmantes et la plupart répondent bien aux soins chiropratiques. Voici certaines dysfonctions neuro-musculo-squelettiques pouvant occasionner des douleurs intercostales:

LA NÉVRITE INTERCOSTALE

La douleur se manifeste d’un seul côté, autour de la cage thoracique. Cette douleur peut se manifester chez les personnes souffrant de zona, de diabète ou d’ostéoarthrite (arthrose). La névrite intercostale peut aussi être causée par une subluxation costale, c’est-à-dire un mouvement ou un alignement anormal entre une côte et la vertèbre avec laquelle elle s’articule.

LA COSTOCHONDRITE

La costochondrite se manifeste surtout chez les jeunes personnes et se caractérise par une douleur à la partie antérieure de la cage thoracique, près du sternum. Cette douleur est généralement présente des deux côtés et peut affecter plusieurs côtes à la fois.

LE SYNDROME COSTO-VERTÉBRAL

Dans le cas du syndrome costo-vertébral, la subluxation costale cause une douleur qui se localise près de la colonne vertébrale, d’un seul côté. Elle peut se manifester sous forme de point précis, de blocage ou irradier autour du thorax de façon linéaire. La douleur peut être aggravée par la toux, à la pression du thorax et/ou lors de la respiration profonde.

L’ENTORSE COSTALE

Elle désigne une blessure des muscles ou des ligaments entourant la région costale. Elle est causée par une surcharge de travail demandée à un muscle ou encore à un étirement excessif des tissus mous. L’entorse dorsale peut être conséquente à un traumatisme, parfois aussi léger qu’un éternuement. La douleur peut être locale, irradie le long d’une côte et s’accompagne généralement d’une inflammation importante.

DOULEUR RÉFÉRÉE DES MUSCLES INTERCOSTAUX

Une tension importante localisée dans les muscles intercostaux peut être très douloureuse et mimer certaines conditions viscérales plus graves, comme l’angine et les problèmes cardiaques. Cette tension peut être due à une mauvaise posture, un mouvement répétitif, un traumatisme ou un spasme musculaire. La douleur est localisée d’un seul côté et peut se manifester sous forme de point, de brûlure ou d’irradiation.

CONSÉQUENCES À LONG TERME

À long terme, la persistance de la subluxation costale peut causer une dégénérescence et une usure des articulations touchées (ostéoarthrite). Les douleurs ressenties s’en retrouveront intensifiées. De plus, cette irritation répétée du système nerveux provoquera une hypersensibilité de la personne souffrant de douleur intercostale. Évidemment, tous ces signes et symptômes ont un impact important sur la qualité de vie de la personne souffrant de ce problème.

L’APPROCHE CHIROPRATIQUE

De par sa formation universitaire de niveau doctoral, le chiropraticien est habileté à diagnostiquer avec précision le type de douleur intercostale dont vous souffrez. Il est en mesure de définir si votre douleur constitue un cas pouvant être amélioré par des soins chiropratiques ou si vous devez être dirigé vers un autre professionnel de la santé. Si la cause de vos douleurs intercostales est neuro-musculo-squelettique, votre chiropraticien est en mesure de vous aider.

L’approche chiropratique, par des ajustements et des manipulations précises, visera à corriger les subluxations vertébrales et costales, c’est-à-dire stimuler le système nerveux en augmentant la mobilité des côtes et des vertèbres thoraciques. En effet, les nerfs émergeant des vertèbres thoraciques innervent les muscles intercostaux et du thorax. Or, une subluxation vertébrale ou costale à ce niveau peut entraîner une hypertonicité des muscles et par conséquent, une douleur aux structures touchées.

L’objectif des soins chiropratiques est donc de réduire la douleur, restaurer le mouvement de la région et prévenir la réapparition des épisodes douloureux. Le traitement chiropratique consistera donc en des ajustements qui rétabliront la bonne communication entre les structures vertébrales et nerveuses, pour ainsi réduire le stress de cette région. Enfin, votre docteur en chiropratique sera en mesure de vous conseiller afin d’optimiser l’effet des ajustements. Il pourra vous recommander l’application de chaleur ou de froid au besoin, des exercices posturaux et il vous proposera les recommandations ergonomiques appropriées.

Questionnaire santé
Présentez-vous les symptômes suivants :

1. Éprouvez-vous de la sensibilité au toucher de certaines côtes?
2. Avez-vous une douleur qui semble transpercer votre thorax et qui se reproduit avec certains mouvements?
3. Ressentez-vous une douleur brûlante ou un picotement longeant votre côté?
4. Vos douleurs sont-elles accompagnées d’engourdissement et /ou d’éruptions cutanées?
5. Entendez-vous un crépitement douloureux à la respiration à la suite d’un éternuement violent ou d’un traumatisme au niveau du thorax?
6. La douleur est-elle plus aiguë à la respiration profonde ou à la toux?
7. Utilisez-vous beaucoup la souris dans le cadre de votre travail?
8. Ressentez-vous de la douleur lors d’un mouvement spécifique vers le côté?
9. Éprouvez-vous des difficultés à tourner le haut du torse?
10. Ressentez-vous de la difficulté à respirer normalement (souffle court)?

Si vous avez répondu OUI à une ou plusieurs de ces questions, il est possible que vous souffriez de dysfonctions touchant les systèmes nerveux, musculaire et squelettique. Pour en avoir le coeur net, consultez un membre de l’Association des chiropraticiens du Québec.

Références
Huff, Lew & Brady, David M., Instant Access to Chiropractic Guidelines and Protocols. 2ième Édition. 2005. 442 p.
The Merck Manual of diagnosis and therapy, seventeenth edition.
Souza, Thomas A. Differential Diagnosis for the Chiropractor, Protocols and Algorithms. Aspen Publication. 1997. 750 p