Logo de la Clinique chiropratique
Accueil | Courriel | Carte routière     
         
 
HEURES D'OUVERTURE
Mardi: 8h30 - 15 h
Mercredi: 8h30 - 15 h
Jeudi: 13 h - 20 h

T. 450.444.3028

Tarifs réduits pour enfants, étudiants et personnes âgées

INTERAC, MC, VISA acceptés
SOINS CHIROPRATIQUES
Au sujet du Dre Boulianne, chiropraticienne, D.C.
Examen chiropratique
Soins chiropratiques (Techniques)
Efficacité et durée des soins
Coûts des traitements
LA CHIROPRATIQUE
À qui s'adresse la chiropratique?
Qu'est-ce que la chiropratique?
Qu'est-ce que la kinésiologie appliquée?
La chiropratique au Québec
Recherches scientifiques appuyant la chiropratique
Suggestions de sites web à visiter
TÉMOIGNAGES
Témoignages de patients satisfaits des soins reçus du Dre Sophie Boulianne, chiropraticienne, D.C., M.Sc
 
 
La chiropratique: Pour prévenir et soulager
 la tendinite, la bursite
Source: Association des chiropraticiens du Québec
www.chiropratique.com



LA BURSITE ET LA TENDINITE

La bursite et la tendinite sont parmi les affections neuromusculo- squelettiques les plus répandues dans la population. Les travailleurs utilisant principalement l’ordinateur ou effectuant des mouvements répétitifs sont les plus à risque de développer ces complications.

LA BURSITE

Une bourse est un sac malléable, rempli de liquide, qui sert de coussin entre deux structures musculo-squelettiques, soit entre deux tendons, entre un tendon et la peau ou encore entre un os et un tissu mou (muscle, tendon, ligament ou fascia). On retrouve des bourses au niveau des épaules (Fig. 1), des hanches, des genoux, des coudes, des talons, etc. Une bursite est une inflammation de la bourse.

La bursite se manifeste par de la douleur et de l’enflure. Cette douleur est augmentée par le mouvement et se développe généralement dans les jours suivants la blessure.

Les principales causes de bursites sont :

• Blessure directe sur la bourse (ex. : un coup)
• Surutilisation de l’articulation
• Pression prolongée sur la bourse (ex : longtemps à genoux)
• Exercice inhabituel de l’articulation
• Arthrite
• Mauvaise préparation ou technique dans un sport ou une activité

Les bursites les plus communes sont :

Bursite olécrânienne : Située au niveau du coude, elle se caractérise souvent par une rougeur et un gonflement du coude touché.
Bursite subacromiale ou sousdeltoïdienne : Douleur située sur le dessus de l’épaule. Le mouvement s’en trouve très limité.
Bursite prépatellaire : Située devant la rotule, la bourse prépatellaire peut s’enflammer à la suite du maintien d’une posture prolongée à genoux ou accroupie. Elle se présente par une rougeur et une enflure importante du genou.

La tendinite



LA TENDINITE

Le tendon est un tissu fibreux qui attache chaque extrémité du muscle à l’os. Il permet de transmettre le mouvement produit par la contraction du muscle à l’articulation. La tendinite est une inflammation du tendon ou de la couche superficielle qui recouvre ce dernier. La tendinite est due à des microdéchirures du tendon.

Les causes principales de la tendinite sont :

• Contraction soudaine du muscle
• Mauvaise ergonomie du travail
• Surutilisation du muscle (ex. : surentraînement)
• Mouvement inapproprié de l’articulation adjacente
• Mauvaise préparation ou technique dans un sport ou
• une activité

La tendinite se manifeste par une douleur et une diminution de l’amplitude des mouvements de l’articulation touchée. La douleur augmente à la contraction du muscle et au mouvement actif de l’articulation.

Les tendinites les plus communes sont :

Épicondylite latérale (tennis elbow) : Point douloureux à la partie externe du coude. La douleur est augmentée par la prise d’objets et l’extension du poignet.
Tendinite du biceps : Douleur à la partie antérieure et supérieure de l’épaule. Elle résulte de l’inflammation de la couche superficielle qui recouvre le tendon du biceps.
Tendinite de la coiffe des rotateurs : Douleur située à la partie supérieure et externe de l’épaule.

CONSÉQUENCES À LONG TERME

À long terme, la persistance ou le non-traitement de ces problèmes peut entraîner des douleurs chroniques, des raideurs et même une limitation de la mobilité articulaire. Dans le cas de la tendinite, l’absence de soins peut mener à la dégénérescence du tendon, appelée tendinose, et même à sa rupture, ce qui demande une réhabilitation longue et difficile. Cet état peut être prévenu par le travail des tissus mous adjacents et certains types d’exercices. En l’absence de soins appropriés, une capsulite peut également se déclarer, occasionnant alors des douleurs significatives accompagnées d’une diminution importante et graduelle des mouvements de l’articulation touchée. La rapidité d’intervention est la clé pour un rétablissement efficace.

L’APPROCHE CHIROPRATIQUE

De par sa formation universitaire de niveau doctoral, le chiropraticien est habilité à diagnostiquer avec précision si vous souffrez d’une bursite ou d’une tendinite. Il est en mesure de définir si votre douleur constitue un cas pouvant être amélioré par un programme de soins chiropratiques ou si vous devez être dirigé vers un autre professionnel de la santé. Si la cause de vos douleurs est neuro-musculo-squelettique, votre chiropraticien est en mesure de vous aider.

Par différentes techniques de thérapie manuelle, l’approche chiropratique visera à diminuer les douleurs et à redonner la mobilité à l’articulation touchée. En abordant le problème de bursite ou de tendinite avec une approche globale, le chiropraticien s’assure de réduire la douleur, de restaurer la biomécanique de la région et de prévenir la réapparition des épisodes douloureux. Le chiropraticien favorisera aussi la relaxation des muscles par du travail musculaire et des tissus mous. Votre chiropraticien voudra aussi s’assurer que le mouvement de votre cou et de vos régions dorsale et lombaire soit adéquat afin de permettre une réhabilitation maximale de votre condition. Enfin, votre docteur en chiropratique sera en mesure de vous recommander l’application de chaleur ou de froid au besoin et de vous proposer les recommandations ergonomiques appropriées.

QUESTIONNAIRE SANTÉ

Présentez-vous les symptômes suivants :
1. Présentez-vous de la rougeur ou une enflure à une articulation?
2. Ressentez-vous une douleur lors du mouvement d’un membre?
3. Ressentez-vous une diminution de force causée par la douleur dans vos activités quotidiennes ou lors de la pratique d’un sport?
4. Avez-vous une diminution de l’amplitude de mouvement d’un membre?
5. Avez-vous commencé une nouvelle activité physique dernièrement?
6. Votre travail implique-t-il des mouvements répétitifs?
7. Votre travail implique-t-il le maintien de postures prolongées?
8. Votre travail implique-t-il des mouvements surélevés fréquents?
9. Est-ce que votre douleur est soulagée par l’application de glace?
10. Ressentez-vous de la douleur la nuit lorsque vous êtes couché sur le côté?

Si vous avez répondu OUI à une ou plusieurs de ces questions, il est possible que vous souffriez de dysfonctions touchant les systèmes nerveux, musculaire et squelettique. Pour en avoir le coeur net, consultez un membre de l’Association des chiropraticiens du Québec.

RÉFÉRENCES
Huff, Lew & Brady, David M., Instant Access to Chiropractic Guidelines and Protocols. 2e édition. 2005. 442 p.

The Merck Manual of diagnosis and therapy, seventeenth edition.

Souza, Thomas A. Differential Diagnosis for the Chiropractor, Protocols and Algorithms. Aspen Publication. 1997. 750 p.

Safran, Marc et al. Instructions For Sports Medicine Patients. Saunders Edition. 2003. 954 p.